Alors oui, le concours : je l'ai eu. Je serai maîcresse à la rentrée.

Chouette, hein ? De quoi passer de vraies vacances...

Plusieurs personnes m'ont dit qu'elles n'étaient pas étonnées, et, si je suis tout à fait honnête, moi non plus je n'étais pas monstrueusement surprise à l'annonce des résultats, la petite voix d'il y a quelques mois ne s'était pas trompée. Mais bon, c'est tellement facile après coup, de se dire qu'on le savait...

Maintenant, je me pose la question de ce que je vais pouvoir écrire ici, et comment. Je connais mal les interdits, la jurisprudence. Peut-être vais-je ouvrir un autre endroit, où il faudra montrer patte blanche, pour lire ? Ou bien un accès libre, mais avec plus d'anonymat ? Ou un blog commun, avec d'autres petits nouveaux ? Je vais avoir envie de parler de ce boulot, je voudrais pouvoir le faire librement, sans paranoïa - que le risque d'être démasquée soit réel ou fantasmé.