La rubrique "Estomac" de ce blog est interrompue jusqu'à nouvel ordre : terrassée par un rhume force 4, j'ai commencé par éprouver de grandes difficultés à manger (nez bouché + manger la bouche fermée = apnée = finir le repas à moitié morte par suffocation), et depuis hier, j'ai carrément perdu 95% de mon goût et de mon odorat.

J'en suis donc, chaque fois que je mange, à crever à la fois d'ennui ET de sous-oxygénation... Déjà que c'est un défi de préparer un repas sur un chantier (notre four repose sur nos plaques électriques, qui sont en équilibre sur le micro-ondes, lui-même précairement installé sur une luge - cherchez pas...), j'abandonne donc mes amours culinaires aux circonstances en attendant des jours meilleurs.

Ah si, tout de même, pour les Parisiens même de passage : juste avant de dire adieu à mes papilles, j'ai déjeuné par hasard dans un petit restaurant méditerranéen super, tout près de Répu ; il y avait une formule buffet à volonté pas très chère, le type était tout seul en cuisine et en salle à venir remplir les casseroles, il regarde mon assiette, il me dit "Mais vous n'avez pas pris de falafel, c'est dommage ! Ah tiens il en reste un, prenez-le et puis mettez un peu de houmous avec"...

Moi déjà les gens qui aiment leur boulot et qui ont ce genre de gentillesse maternante, je fonds. Mais en plus, tout était délicieux et fin, un vrai bonheur de libanais (qui est pour moi la nourriture la plus réconfortante de la planète, sauf quand on passe l'après-midi à digérer l'ail et le gras). Allez-y !

Aux Oliviers
19 rue Lucien Sampaix
75010 Paris

Attention, ce n'est pas ouvert le weekend (ou alors seulement le soir ?...) J'ai voulu y emmener Couac hier midi et on a dû se rabattre sur un bistrot très ordinaire à la place - mais qui avait l'immense avantage d'avoir des places au soleil...