Hiboute a 19 mois aujourd'hui. J'aurais préféré parler d'elle le jour de ses 18 mois plutôt, ça faisait plus un compte rond, enfin je me comprends... Mais bon, le mois dernier je n'avais vraiment pas le temps.

Je regrette parfois de ne pas prendre le temps de noter régulièrement la façon qu'elle a de grandir.... Elle reconnaît son immeuble quand on marche dans la rue, elle fait bien attention de ne pas coller ses gommettes Barbapapa les unes sur les autres, elle adore patouiller dans le lavabo avec le savon, son aliment préféré c'est l'avocat.

Tous les matins elle touche successivement notre nez, notre bouche, nos yeux, nos cheveux, puis elle fait de même avec les siens, et elle attend de nous que nous énumérions tout cela - ce que nous faisons, avec dévotion. Tous les matins elle réclame pour boire dans nos tasses de café, tous les matins nous répondons "C'est du café, c'est pas pour les bébés", et tous les matins elle se résigne sagement.

Elle se débrouille désormais pas trop mal pour manger et boire seule - à moins que je ne me sois habituée à ce qu'elle repeigne la cuisine tous les soirs.

Les chaussures la passionnent, elle lève un index attentif en écarquillant les yeux quand elle entend un bruit qui l'intrigue, et elle aime toujours me caresser les cheveux pour s'endormir. C'est parfois très attendrissant de marcher avec elle dans la rue (surtout quand elle pousse sa petite poussette avec son lapin dedans, alors là, le trottoir est plein de flaques de gens qui ont fondu en la voyant), et parfois c'est super relou (elle caresse tous les murs dégueus et les poteaux pleins de pipi de chien, elle court dans l'autre sens, ou bien vers les voitures, elle se tortille si je l'attrape pour aller plus vite, etc).

Après une longue phase monomaniaque de "maman" elle prononce désormais volontiers "papa", et évidemment, ÉVIDEMMENT, elle dit aussi "non".

Qu'on ne se méprenne pas : si cette petite ne parle pas ou si peu, elle sait en revanche très bien se faire comprendre, même des grands pas très familiers des petits (cette patience qu'ont les enfants à réclamer quelque chose d'imbitable, ça me fascine. J'ai la sensation qu'à leur place je me serais déjà énervée depuis belle lurette). Mais pour les habitués, elle a tout de même développé une langue des signes qui lui permet d'aller un peu plus vite :

  • Tire la langue : J'ai soif, esclave / Où est ma tétine, esclave ?
  • Tape ses poings l'un contre l'autre : Chante pour moi, esclave.
  • Incline sa tête contre sa main : Chante "Meunier tu dors" pour moi, esclave / Tu me fatigues avec tes chansons, je veux aller dormir maintenant.

Et ainsi de suite.

C'est notre petite Chouquette chérie. Même quand y a pas crèche, je l'aime, c'est vous dire.

Allez, la prochaine fois, je vous parle de mon nouveau boulot, quand même ! Les journées passent tellement vite...