Début mars, on a invité des gens pour l'anniversaire de Hiboute. On était tout juste vingt et en fait, j'ai réalisé que n'avais jamais reçu autant de monde à la fois ; en second venait la grande réception que j'avais organisée pour mes 25 ans, où nous étions pas moins de dix... Certes, l’exiguïté des appartements parisiens joue peut-être un rôle là-dedans, mais bon. Ourse dans ma tanière je suis.

J'avais envie de lui faire un beau gâteau décoré de pâte à sucre (googlez un peu "cake design barbapapa" pour voir), mais le temps que ça prenait m'a un peu découragée, alors je me suis contentée de sucre glace et de gommettes qui font quand même leur petit effet :

IMG_3918b.JPG

Sucre glace : dessinez et découpez un pochoir dans du carton ou du papier épais, tamisez le sucre, retirez délicatement le pochoir, faites Oooh.

IMG_9088b.JPG

Guirlande : piquez à votre progéniture des gommettes en forme de carré ou de losange, et repliez-les sur un bout de ficelle pour faire une guirlande. Attachez les extrémités de la guirlande à deux spaghettis, plantez ces derniers dans le gâteau, faites Aaah.

Et comme je ne suis pas tellement du genre à célébrer, je me suis également aperçue que ça faisait plusieurs années que je n'avais pas soufflé de bougies. Eh ben ça m'a manqué, tout à coup. Alors j'ai décidé de me confectionner un joli gâteau, pour ne pas planter les bougies sur n'importe quoi.

La veille du jour J, Hiboute a fait une sieste de trois heures (ce qui ne lui arrive hélas presque plus jamais), que j'ai intégralement employées à la confection dudit gâteau... Mais je suppose que ça en valait la peine, car j'ai ensuite nourri tout l'immeuble pendant une semaine avec. Oui, c'est un GROS gâteau - même s'il a l'air un peu tassé, vu du dessus.

IMG_9269b.JPG

Et si vous n'avez rien de moins mesquin à faire, vous pouvez deviner l'âge que j'ai.

IMG_9289b.JPG

Oooh ! Aaah !... Eh oui, c'est sur le rainbow cake, qui dormait dans mes signets depuis un moment, que mon choix s'est porté.
La recette est ici ; je ne me voyais pas non plus investir dans des colorants en gel (je déteste les trucs qui servent une fois tous les jamais dans ma cuisine), alors j'ai utilisé les bons vieux colorants Vouhiné vendus dans n'importe quel petit supermarché, et obtenu un arc-en-ciel plus tendre que dans la recette d'origine, mais très joli (et tout plein également de E124 et compagnie) quand même.
Et, comme d'hab, j'ai mis deux ou trois fois moins de sucre que préconisé - question de goût, pour mon palais c'était bien assez.