Je ne vous fais pas mariner plus longtemps. La nouvelle extraordinaire, c'est que

Mon Chou, mon Tigre

a arrêté

de

FUMER

! ! !

(oui je réprime sévèrement les points d'exclamation multiples en temps normal, mais là, vous en conviendrez, je ne peux pas faire autrement)

Que je vous décrive un peu le genre, jusqu'à il y a 12 jours : gros fumeur, un de ces fumeurs dont on a l'impression que la cigarette fait partie de leur identité, nerveux au bout d'une heure passée sans clope, ne manifestant pas (ou très peu) l'envie d'arrêter un jour (j'ai depuis appris qu'il jouait avec l'idée depuis 10 ans, le cachottier), bref, vaguement un sujet de désespoir pour moi (qui aurais aimé, qui aimerais vieillir avec lui).

Et puis, deux jours avant la rentrée des classes, tin-tin-tin-tiiiiin ! Le Chou m'annonce que lui et son associé ont prévu d'arrêter tous les deux au 1er septembre. Mais il était tellement angoissé à l'idée du sevrage qu'il a finalement avancé la date fatidique, et s'est mis à ne plus fumer dès le 31 août.

Je suis fièèèèèère ! (mais c'est rien à côté de ma mère - qui a des kilotonnes d'empathie pour tout fumeur en phase d'arrêt, et me fait transmettre, la voix mouillée d'émotion, bien du courage à l'intéressé).

Il reste vivable, ne me sautant à la gorge qu'en de rares occasions (il semble que la cigarette apaisait sa paranoïa). Je suis épatée par sa volonté, attendrie par sa vulnérabilité. Et puis, mes amis, les baisers goût vieille cendre dégueu et les baisers à la vapeur d'eau aromatisée, ça n'a RIEN à voir. C'est tellement différent que j'ai l'impression d'avoir changé de mec. Le Nouveau Tigre. J'adore.

seal-of-approval-fa8-prints.jpg

(image : Picomodi)

Bravo mon chéri ! Continue comme ça ! C'est toi le plus fort !