Y a-t-il des parisiens parmi vous ? J'ai quelque chose à vous demander. (si vous n'êtes pas parisien, lisez quand même, et faites suivre aux concernés ! Je parle d'un truc que j'aimerais voir s'étendre à toute la France, il faut bien que ça commence quelque part).

Avez-vous voté pour le budget participatif de la ville de Paris ? (oui, je sais, comme entrée en matière, on a fait plus glamour)

Telle une vendeuse d'encyclopédie en porte-à-porte, j'ai fait la promo autour de moi ces derniers jours, parce que même si rien de révolutionnaire ne se joue (encore) là, je trouve l'initiative quand même chouette.

Je vous raconte en deux mots :

Le budget participatif, c'est 100 millions d'euros du budget de la ville, mis à disposition des Parisiens pour réaliser leurs projets. Par le peuple et pour le peuple, vous voyez le genre ? Tous les parisiens peuvent proposer un projet, et tous peuvent voter (pas besoin d'être majeur, pas besoin d'être français de souche : il suffit d'une adresse mail et d'une déclaration de bonne foi).

On peut voter pour 10 projets en tout : 5 pour le Tout Paris, 5 pour l'arrondissement de son choix.

budgetparticipatf.JPG
Des exemples, au hasard

Ce sont des projets souvent très concrets, liés à l'amélioration du cadre de vie (rajouter des bancs, végétaliser de diverses manières, piétonniser certaines rues quelques heures par jour pour les gosses, diminuer les nuisances sonores, etc). Il y a aussi des initiatives tournées vers le social, la jeunesse, la culture, le sport...

Une association que j'aime beaucoup a proposé un projet cette année. Il s'agit de l'association Jouer pour Vivre, qui diffuse un truc appelé la Boîte à Jouer : des cabanes remplies de trucs et de machins (mais vraiment : des pneus, des tissus, des cordes, des tubes en carton) pour que les écoliers puissent jouer librement dans la cour, à l'heure de la cantine (deux heures à ne pas savoir quoi faire de sa peau, c'est long).


Ça donne ce genre de joyeux bordel.

J'ai discuté assez longuement avec les fondateurs de cette association, et je partage complètement leur philosophie et leur vision de l'enfance, et de ce qu'on peut, de ce qu'on doit donner aux enfants pour leur permettre de devenir des gens bien, intelligents et bien dans leur peau. Mais oui, carrément ! J'y crois vraiment. Je ne veux pas détailler trop puisque donc, les votes seront clos le 2 octobre, mais j'en reparlerai plus longuement à l'occasion (si je décide de rebloguer régulièrement ici, l'occasion se présentera vite).

Alors, évidemment, moi, j'ai voté pour leur projet, qui consiste à installer ces Boîtes à Jouer dans une dizaine d'écoles de quartiers populaires. Et maintenant, j'aimerais bien que vous en fassiez autant, si le cœur vous en dit.

Je ne suis pas franchement une ambassadrice de choc, mais si j'ai réussi à convaincre ne serait-ce qu'une personne de soutenir ce projet, je serai déjà ravie ! (et si je compte mon beau-frère et la voisine du rez-de-chaussée que j'ai bassinés la semaine dernière avec ça, j'aurai donc un total de trois embrigadés à mon actif, c'est formidable).