Emmené Hiboute à la Cité des Sciences hier, au Palais de la Découverte la semaine d'avant (oui je nous ai offert le Pass famille annuel. Rien que pour se rendre à l'un ou à l'autre depuis le 14e, on a déjà occupé la moitié de l'après-midi, c'est fabuleux).

Nous y avons passé des heures, elle ne se lassait pas. Il est possible que le contenu importe peu et que, du moment qu'il y a des écrans tactiles à tripoter et des boutons sur lesquels appuyer, elle soit contente.

C'est d'ailleurs un peu... dommage ? énervant ? Tu es parent, tu te casses le cul à sortir les mômes parce que tu penses que ce n'est pas bien de les laisser confire devant une tablette, et finalement devant quoi ils se collent quand tu arrives au musée ? Un écran. Génial.

Il y a aussi eu ce grand moment d'anachronisme total à la cité des enfants, où Hiboute a passé un long moment à jouer à la peinture à doigts numérique sur un écran : imaginez le croisement entre une borne tactile SNCF et Paint. C'était minable, poussif, n'importe quelle application merdique sur le plus basique des smartphones aujourd'hui fait mieux. Elle a adoré.

Les mômes dont les parents ont effectivement un smartphone étaient, eux, tous entassés dans la salle d'après, dans la voiture avec le volant et les ceintures et le moteur et tout et tout.

Bon je me relis et je visualise presque le nuage noir au-dessus de ma tête : je suis d'une humeur de dogue ce matin. Pour être juste, il faudrait aussi que je précise le temps passé à observer la pieuvre, les fourmis, les maquettes du système solaire, que je raconte ce qui a fait mouche. Mais le travail m'appelle.

Je gardais des souvenirs émerveillés de la Cité des enfants que j'ai moi-même pratiquée une ou deux fois quand j'étais petite. C'était vraiment magique. Après notre visite d'hier je me sens un peu plus mitigée. C'est juste moi qui ai vieilli, ou bien les lieux aussi ? Il faudra que j'y retourne dans un bon jour, pour voir. (J'ai très envie de me lancer dans plein de considérations et d'ouvertures sur le thème de l'enfant dans la ville, mais j'ai pas le temps. Je vous suggère juste d'aller écouter cette émission complètement passionnante sur le sujet.)