A la demande générale, je vous raconte l'application, même si Le Goût a déjà bien défriché la question dans les commentaires. Alors oui, il y a la question de la granulométrie : le bicarbonate de soude, la plupart du temps (en tous cas dans les grandes surfaces), il ressemble à du sel fin. Ça adhère un peu moins que celui qui est fin comme de la maïzena, mais ça fonctionne déjà plutôt bien. Concrètement, pour le moment j'utilise comme contenant un pot à épices muni d'un couvercle à trous ; j'en saupoudre l'équivalent d'une grosse pincée dans le creux de ma paume et je frotte l'aisselle opposée avec (oui, j'en fais tomber un peu par terre au passage, mais bon rien de dramatique, surtout à côté des projections de litière du chat sur le sol de la salle de bains...) (non, son bac à litière n'a pas de petite porte, c'est un chat claustrophobe).

Jusqu'à peu, je n'avais à ma disposition que la version sel fin, mais le dernier paquet acheté (cette référence-ci) a la consistance du sucre glace. Et du coup, je projette de récupérer chez feue ma grand-mère l'une de ses nombreuses boîtes de poudre de riz munie d'une houppette pour la recycler en applicateur de déodorant, ce sera plus pratique. Et j'aime évidemment l'idée de donner une seconde vie à cet objet qui a pour moi une connotation un peu désuète. Je précise "pour moi" parce que je crois savoir que les personnes qui se maquillent continuent de manier la houppette pour déposer de la poudre libre sur leur zone T. Tout ça pour vous dire que si vous n'avez pas de grand-mère à poudre de riz sous la main, n'importe quel Sephora ou assimilé devrait faire l'affaire pour vous équiper. Googlez simplement "houppette".

Une dernière précision sur le bicarbonate : la marque que je vous ai indiquée ("La Droguerie écologique") commercialise les deux versions, sucre glace et sel fin, en les dénommant respectivement "bicarbonate technique" et "bicarbonate alimentaire". Mis à part la granulométrie donc, il s'agit exactement du même produit. Je ne nie pas que pour certains usages il soit primordial d'utiliser l'un ou l'autre (plus ou moins abrasif, plus ou moins soluble), mais pour d'autres, les deux fonctionnent indifféremment. Autrement dit, technique ne signifie pas "non alimentaire", et "alimentaire" n'implique pas que vous ne puissiez pas déboucher votre lavabo avec. Si j'ai préféré la version technique au départ, c'est tout bêtement parce que l'emballage n'était constitué que de papier, alors que l'alimentaire est conditionné dans un tube muni d'un couvercle en plastique.

Ah oui encore un truc : ma môman passait du sucre en poudre classique au mixeur pour en faire du sucre glace, quand j'étais petite. Si vous n'avez que du bicarbonate "sel fin" et que vous voulez essayer le "sucre glace", ça vaut peut-être le coup d'essayer cette solution mécanique...