Les centrales nucléaires me terrorisent un peu – entre les « bêtes » accidents et les actes terroristes, y a de quoi, non ? Je fais comme tout le monde, je signe des pétitions, je dégivre mon congélateur, je me fais avoir comme une bleue par le greenwashing en changeant de fournisseur d'électricité (c'est la poilade de l'année pour le Chou : comment moi je me suis retrouvée cliente chez... Total ! – qui venait de racheter Lampiris), bref, je fais ce que je peux, c'est-à-dire pas grand-chose.

Mais pourquoi changer de fournisseur d'électricité me demanderez-vous ? Eh bien parce qu'EDF n'a pas l'air hyper pressé de passer aux énergies renouvelables. Je conçois que cette transition demande un peu de temps (et pas mal d'argent, car les centrales nucléaires ne se remballent pas en deux secondes comme des tentes Quechua), mais enfin plus vite on se sera débarrassés de cette épée de Damoclès de merde, mieux ce sera.

Donc, je voulais un fournisseur vert. J'avais beau savoir qu'il n'y avait qu'Enercoop pour vendre réellement de l'électricité produite proprement, j'estimais qu'on n'avait pas le budget pour le surcoût (1) que ça engendre, et donc j'ai choisi une autre offre, et donc je me suis plantée en beauté. Shit happens ! Mais bon, comme je vous disais il y a quelques jours, cette révision de la ventilation de notre budget qui était la condition nécessaire pour manger le plus bio possible, je l'ai faite. Donc pour l'électricité, en fait, ce serait possible aussi. Et ça viendra sûrement un jour ou l'autre. C'est seulement que ça ne m'inspire pas la même urgence, j'imagine (mon estomac est mon organe le plus impliqué politiquement)(et puis c'est pas grave, je vais ENCORE changer de fournisseur pour réparer ma bêtise, voilà tout).

Bref, en attendant, et pour aider un peu plus à cette fameuse transition énergétique – ce qui ne fait pas de moi une écolo de la frange extrême : 71 % des français désirent accélérer le mouvement - je place quelques (modestes) économies chez Enerfip (une plateforme de financement participatif dédié : au lieu de recevoir un tote bag ou une carte postale en échange de ta contribution, tu récupères ta mise avec intérêts quelques années plus tard).

Côté rentabilité, je n'ai pas étudié le truc à fond : ça a l'air correct, mais de toute façon, vu les sommes en jeu, pour moi un placement rentable, ça revient à gagner 4,15 € plutôt que 3,90 €, donc bon, je ne me mets pas trop la pression. Côté sécurité, pareil, je n'ai pas lu toutes les petites lignes des contrats (je suis une vraie cancre avec les contrats quels qu'ils soient, j'ai un mal fou à les lire en entier... hum) ; en la matière, mon instinct de survie se contente de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier (j'ai participé à plein de projets, mais avec une micro-somme à chaque fois, au cas où l'un d'eux capoterait et disparaîtrait avec mon bel argent).

J'ai pas de conclusion mais il est 21h20 donc bonne soirée !

avent19.JPG

(1) surcoût pas énorme si on se chauffe autrement qu'à l'électricité ou si on dispose d'un logis bien isolé, soit dit en passant.