Refermer après usage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

sam. 01 septembre 2007

Le Mur, suite et fin

On m'a juré que ce fichu mur était blanc désormais ; mais moi je le vois toujours vert.

Donc la sixième couche ça sera juste pour le plaisir... (j'aurais dû faire peintre en bâtiment)

(Gilda et Nicolas, vous avez gagné vos nuitées à Stuttgart - ça tombe bien, je les avais en double)

jeu. 30 août 2007

Concours ayant l'air faux bien qu'étant vrai

Je suis en train de repeindre un mur qui était vert.

J'en suis à ma quatrième couche et

Il n'est toujours pas blanc.

Celui qui devine combien de couches seront nécessaires en tout gagne deux nuits d'hôtel à Stuttgart pour deux personnes.

(le cadeau est authentique, mon agacement aussi ; et puis j'ai épuisé ma peinture à la caséine toute belle toute écologique alors j'ai dû passer à de la bête acrylique, c'est pas le même plaisir...)

ven. 11 mai 2007

Un soupçon de fatigue

Et donc depuis environ 150 ans maintenant, il y a des travaux dans l'appart à côté du mien. Je me trouve admirablement zen, de ne pas m'en plaindre à tout bout de champ et de ne pas recourir à des drogues dures pour me calmer les nerfs ; en attendant, qu'est-ce que ça me pète les couilles d'endurer les coups de marteau et la ponceuse électrique 6 jours par semaine, depuis si longtemps... (Gretchen aussi en a marre, quand elle les entend arriver le matin, elle gronde comme un chien)

Mais il y a autre chose. Les ouvriers - polonais, je ne capte strictement rien à leur conversation sauf parfois un mot qui ressemble au bosnien - comptent dans leur bande un type particulièrement joyeux, qui rigole à tout bout de champ et d'un bon rire franc. C'est un rire si gai que je ne peux pas m'empêcher de sourire moi-même quand je l'entends, même si deux minutes plus tôt je le maudissais, lui et sa foutue perceuse électrique... Mais bon ça sera quand même bien quand ils auront fini...

Sinon bin le concours, je n'ai pas franchement brillé, c'était pas très facile ; enfin je ne l'ai pas mauvaise, j'ai fait ce que j'ai pu... Mais vous vous rendez compte qu'il fallait imaginer une pub pour D*n*ne ?! Pile le genre d'entreprise qui représente tout ce que je déteste et tente d'éviter ! Galère... Ils auraient aussi bien pu me demander de signer un pacte avec le diable, hein. (comment ça je dramatise)

mer. 09 mai 2007

Tranche de vie d'une winneuse

Demain matin, (tôt) (très tôt) (trop tôt) je pars à Pantin passer le concours d'entrée des Gremlins.

Aujourd'hui :

16h : je rentre du boulot éreintée (ce n'était pas plus fatigant que les autres jours mais je commence à me lasser...)

16h10 : je plonge sous la couette (après avoir mis mon déjeuner au four - car il m'arrive de faire des efforts culinaires à défaut d'être gastronomiques)

17h : j'émerge péniblement et engloutis mon déjeuner

18h : j'effectue un récapitulatif des divers documents à emmener demain

18h02 : Zut flûte crotte il me manque la photo d'identité

C'est malin, il va falloir que je quitte mon pyjama pour ressortir faire les photos... (le pilou avec des gros lapins qui font du ski, ce n'est pas très photogénique, allez comprendre)